Le « hangikjöt » réinventé

Publiée vendredi le 07 octobre 2016
 Le « hangikjöt » réinventé
  • 5 jarrets d’agneau style prosciutto d'Italie (emballés dans des sacs sous-vide)
  • Sirop d’érable
  • Carottes nantaises
  • Romarin
  • 5 gousses d'ail
  • Huile d’olive
  • 500 ml d'orge sec
  • 140 g de parmesan (ou grana padano)
  • 1 oignon blanc
  • Un peu de vin blanc
  • 1 litre de bouillon de poulet + 1 litre d’eau
  • 500 ml de petits pois
  • 300 ml de crème 35%

Préchauffer le four à 180 °C (350 °F). Mettre de l’eau dans une grosse casserole à feu élevé et y mettre les jarrets dans leurs sacs. Chauffer 15 minutes à l’eau bouillante, puis baisser à feu minimum le temps de préparer l’orge et de servir.

Dans une casserole, faire revenir l’oignon haché dans l’huile d’olive et déglacer avec un peu de vin blanc. Mettre l’orge, le bouillon de poulet et l’eau, et saler (important). Porter à ébullition, puis baisser le feu et laisser reposer. Brasser souvent et rajouter de l’eau si l’orge est trop dure. Ajouter la crème, les petits pois, et le fromage. Brasser constamment et servir chaud.

Mettre les carottes dans un cul-de-poule. Ajouter le romarin en bonne quantité, l’ail, un peu d’huile, saler et poivrer. Brasser puis les faire revenir à la poêle. Cuire au four 35 minutes.

Sortir les jarrets de leur sac et se débarrasser du jus. Les faire revenir dans une grande poêle à feu moyen-élevé. Glacer avec du sirop d’érable jusqu’à ce qu’ils soient dorés.

Déposer l’orge dans les assiettes, puis les carottes et mettre le jarret par-dessus.