Un court métrage québécois récompensé à Sundance

Publié vendredi le 02 février 2018

Le court métrage d'un jeune réalisateur originaire de Sherbrooke reçoit un prix au prestigieux festival de Sundance.

Le festival de Sundance est le plus prestigieux festival américain, mais aussi du monde, s'intéressant au cinéma indépendant. Créé en 1978, le festival n'était qu'un événement local jusqu'à ce que le célèbre acteur, réalisateur et producteur Robert Redford en devienne le président en 1985. Depuis, chaque année, Sundance présente des films indépendants et permet de révéler plusieurs grands réalisateurs.

Au fil des ans, Sundance a révélé aux yeux du monde différents réalisateurs indépendants qui sont désormais considérés comme des grands du septième art. On peut notamment penser à Kevin Smith, Joel Coen, Bryan Singer, Robert Rodriguez, Quentin Tarantino et Jim Jarmusch.

Cette année, la 34e édition s'est tenu du 18 au 28 janvier et un réalisateur québécois y a été récompensé par le jury pour son court métrage! En effet, Jérémy Comte, âgé de 27 ans et originaire de Sherbrooke, annonçait via son compte Instagram le 23 janvier dernier qu'il avait remporté le Prix spécial du jury pour son oeuvre Fauve



Le court métrage se déroule dans une mine à ciel ouvert de Thetford Mines et met en scène deux jeunes garçons qui se livrent à un jeu de pouvoir malsain. Jérémy était évidemment très heureux que son court métrage soit ainsi récompensé.

« On ne s'y attendait pas. Ils ont reçu 9000 courts métrages. Alors, de faire partie de la sélection de Sundance, pour moi, j'avais déjà gagné. Je n'avais pas beaucoup d'attente. Quand ils ont annoncé les qualités du film avant de dire le gagnant, j'ai cliqué! C'était la joie! On a été sur la scène pour faire notre discours. Après, ç'a été la presse, les photos. C'est vraiment incroyable! »

Jérémy Comte parti pour la gloire


En plus de remporter ce prix, Fauve est aussi finaliste pour le Gala du court métrage québécois Prends ça court!, qui se tiendra le 27 février à la Cinémathèque québécoise.

Outre Fauve, Jeremy a aussi réalisé un court documentaire en 2014 nommé Paths, mais également des publicités et de nombreux vidéoclips, notamment pour Daniela Andrade et pour la chanson Am I Okay, de Rivver, en collaboration avec Milk & Bone.

Présentement, le réalisateur travaille sur son premier long-métrage.

« Je suis en recherche et développement. Une histoire qui se déroule au Québec, mais aussi au Ghana. Je regarde pour voir si je pourrais avoir du financement aux États-Unis ou au Québec. J'en parle beaucoup ici, à des producteurs. Il y a plusieurs portes qui s'ouvrent pour ce projet. C'est super excitant! »

Une chose est certaine: on entendra parler de Jérémy Comte et de ses réalisations dans les prochaines années!


Sources

Texte:

  • Voir
  • Radio-Canada
  • Site officiel de Jérémy Comte
  • Instagram | @jaycomte

Image à la une:

  • Radio-Canada
Jérémy Comte
Court métrage
Fauve
Sundance

Articles connexes