Scientifiquement, le membre le plus important d'un band, c'est...

Noovo Publié mercredi le 01 mars 2017

*roulements de tambour*

... le bassiste ! Hééé oui, l'instrument dont (presque) personne ne veut jouer serait le plus crucial, selon une nouvelle recherche de la Proceedings of the National Academy of Sciences, rapporte AUX.

« Lorsque deux défilements de sons sont présentés simultanément, le cerveau détecte mieux les écarts de synchronisation dans le flux plus bas que dans le flux plus aigu » Ainsi, les fréquences plus basses indiquent « un meilleur encodage temporel pour les tonalités les plus basses par rapport aux tonalités plus aigue au niveau du cortex auditif ». Bref, c'est plus facile « d'embarquer » dans le beat d'une chanson grâce au son de la basse.

Vive les bassistes !

 

Articles connexes

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant la mesure de notre audience et la personnalisation des publicités en fonction de vos centres d'intérêts. Pour plus de détails, consultez notre politique de confidentialité.