Maison de Mel B à vendre : pas pour les bonnes raisons !

Publié mercredi le 05 avril 2017
Quand on dit que l’argent ne fait pas le bonheur, Mel B des Spice Girls a vécu l'enfer dans une relation abusive et inimaginable. D'abus sexuels à violences physiques, voici son témoignage percutant et les raisons pourquoi elle vend la maison.

Selon TMZ, l’ex-Spice Girl, Mel B serait victime de violence conjugale et sexuelle et suite à des accusations portées contre son mari, le couple (formé de Melanie Brown et Stephen Belafonte) aurait mis la propriété à vendre.

 

Les faits

Maison de Mel B à vendre : pas pour les bonnes raisons !

La chanteuse Mel B serait la proie de ces abus physiques depuis plus d’une décennie, mais personne ne l’a prise au sérieux. Elle a récemment obtenu un papier de la Cour interdisant son mari de l’approcher. Selon ces documents, elle aurait été battue en 2007 (entre autres), alors que l'accusé l'aurait étranglée et jetée par terre. En 2012, suite à des excès de jalousie de la part Belafonte au sujet de Usher, il l'aurait frappée à coup de poing au visage et lui aurait également craché sur la bouche. Les producteurs de X Factor Australie auraient été témoin de multiples marques sur le corps de l’ex-Spice Girls. Elle avait été aussi forcée d'annuler des tournages pour la téléréalité australienne en 2014, alors que des marques d’abus physiques apparaissaient une fois de plus sur son corps, lesquels étaient impossibles à camoufler avec du maquillage artistique, tel qu’on le connait dans le monde de la télévision. Toujours selon TMZ, durant cette période la chanteuse aurait tenté de mettre fin à ses jours en avalant un pot entier d’aspirines et en voulant appeler les services de secours, Belafonte l’en aurait empêchée. Un peu plus tard, quand son ami Randy est arrivé, il avait appelé l’ambulance, mais le mari abusif l’aurait forcé à quitter les lieux et aurait détourné l’ambulance. Les autorités n’avaient pas été alertées.

 

La journée suivante, lorsque son agent s’est présenté à la demeure du couple, il avait constaté l’état de la chanteuse et l’avait immédiatement conduite à l’hôpital où elle était restée deux jours sous la surveillance de ses gardes du corps. Belafonte n’avait pas le droit d’y aller. Encore une fois, les autorités n’avaient pas été alertées.

Mel B a dit qu’au fil des années, Stephen Belafonte harcelait et intimidait ses agents, ses producteurs et même ses collègues de travail qui se plaignaient qu’il était abusif et exigeant.

 

Il l'aurait également abusée sexuellement, l'aurait forcée à avoir des relations à trois et à faire des sextapes, avec lesquels il la menaçait ensuite de ruiner sa carrière. Il aurait aussi mis la nounou enceinte, pour ensuite la forcer à se faire avorter. Il la payait même avec l'argent de la pop star. Un bon gars quoi ! On la comprend de vouloir vendre la maison !

Des images de la demeure mise en vente circulent sur Internet.

 

Bonne chance, Mel B.

 

 

Source : TMZ

Mel B
Violence
Spice Girls
Stephen Belafonte
X Factor

Articles connexes