Fermer

Jennifer: ce n’est pas si pire que ça être une exclue, surtout quand on se réveille avec la vue sur le bord de l’océan!

Occupation Double Occupation Double Publié dimanche le 10 novembre 2019

Les impressions de Jennifer lors de son séjour dans la maison des exclus.

J’ai passé un trois semaines bien rempli avec Isabel, ma coordonnatrice. Nous avons fait du bénévolat à la SPCA (Cape of Good Hope). On a aussi visité une école préscolaire, le Sunrise educare, dans le Capricorn Township. Cette visite m’a grandement ouvert les yeux sur la réalité que vivent les enfants démunis. Les barbelés et les grilles qui entourent l’école, les chaussures mangées par le temps, la plupart ont la moitié de leur dentition manquante et certain ont même perdu leurs deux parents. Voilà ce qu’est leur réalité de tous les jours. Et malgré tout cela, vous n’aurez jamais vu des enfants aussi souriants. Et que dire des éducatrices, elles sont extraordinaires! 


On est allé faire le tour de la ville à Cape Town, un incontournable! Notre premier arrêt fut au World of Birds et Monkey Jungle. Il y a plus de 3000 oiseaux et petits animaux. C’était « insane »! J’ai même eu la chance de voir des singes-écureuils de très proche. Non seulement ils étaient en liberté, mais ils se promenaient partout. J’en ai eu sur la tête, les épaules et même les jambes… ils étaient adorables. 


Notre deuxième arrêt d’effectuait au Imizamo Yethu, un township nommé par Nelson Mandela et qui signifie The Struggle of the People. Notre guide était une habitante de ce village qui compte plus de 40 000 habitants. On se promenait à travers les petites maisons collées les unes aux autres même pas assez grandes pour y abriter une famille entière. Les toilettes et l’eau potable se trouvaient à au moins 10 minutes de marche. Les trottoirs étaient inexistants et les rues entourées de déchets. Pourtant, ces gens inspirants et qui aspirent à un avenir meilleur usent de leur créativité avec peu afin de mettre sur pied des entreprises utiles à la communauté. Saviez-vous qu’au moment de l’apartheid, ces townships ont été créés pour les « non-blancs ». Ils y étaient déplacés de force. C’est inhumain! 

Au retour, nous sommes allées au Capetown Comedy Club voir un spectacle d’humour. Une belle soirée remplie de rire. J’ai aussi été me faire faire un tatouage, j’ai magasiné, j’en ai profité! Nous sommes aussi allées au karaoké! J’ai pu m’époumoner en masse!! Pour finir ces 3 semaines en beauté, nous sommes allées nous faire faire un facial et nous avons profité d’un long et bon massage. 

J’ai rencontré des personnes extraordinaires. J’ai visité des lieux remplis d’histoires et j’ai beaucoup appris sur ce pays et ces habitants si chaleureux. Isabel a été incroyable! Elle m’a écoutée, m’a fait rire, elle m’a même fait découvrir un super bon cidre qui, j’espère, se trouve aussi au Canada. Bref, ce n’est pas si pire que ça être une exclue, surtout quand on se réveille avec la vue sur le bord de l’océan.     

Occupation Double
Occupation Double Afrique du Sud
Jennifer
Journal de l'exclu

Articles connexes

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant la mesure de notre audience et la personnalisation des publicités en fonction de vos centres d'intérêts. Pour plus de détails, consultez notre politique de confidentialité.