Bertrand Cantat: est-ce la fin de sa carrière?

Publié mardi le 13 mars 2018

La grogne populaire le force à annuler sa présence aux festivals d’été français.

Bertrand Cantat, ancien leader du groupe rock français Noir Désir, est happé par une vague de protestations. De retour avec un album solo l’année dernière, le chanteur a dû annuler sa présence aux festivals d’été à la suite de plaintes provenant de groupes de femmes, de politiciens, d’anonymes sur les réseaux sociaux… 

C'est que le public ne semble pas prêt à pardonner celui qui a été reconnu coupable, en 2004, du «meurtre commis en cas d'intention indirecte indéterminée» de son amante de l'époque, l'actrice Marie Trintignant. En 2007, après avoir purgé la moitié d'une peine de prison de 8 ans, Cantat a obtenu une demande de libération conditionnelle. Il est libre depuis 2011.

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, l'artiste a réitéré sa «plus grande compassion sincère, profonde et totale envers la famille et les amis proches de Marie», mais il a également insisté sur le fait qu'il avait «payé sa dette». Il souhaite aujourd’hui pouvoir reprendre sa vie: «Le droit d'exercer mon métier, le droit pour mes proches de vivre en France sans subir de pression ou de calomnie. Le droit pour le public d'aller à mes concerts et d'écouter ma musique.» Le chanteur a expliqué avoir retiré sa participation aux festivals d’été «pour mettre fin à toutes les polémiques».

 

 

Quant à la mère de la victime, Nadine Trintignant, la décision de Bertrand Cantat de remonter sur scène est, à son avis, «honteuse, indécente» et «dégueulasse». «Il va se faire applaudir après avoir tué? Mais est-ce que cela a déjà existé. J’ai cherché, ça n’a jamais existé», déplore-t-elle sur France 2.

Photo principale: Instagram @bertrandcantat

Bertrand Cantat

Articles connexes