6 questions à André Ducharme

Publié mercredi le 14 septembre 2016
Nous avons posé quelques questions à l'animateur de la très populaire émission Un souper presque parfait, pour connaitre ses meilleurs souvenirs des dernières saisons et ses moments préférés. Voici ce que vous avez toujours voulu demander André Ducharme, en 6 questions!

Quelle est ta semaine préférée des 7 saisons ?

Après presque 200 semaines, c’est impossible de trancher. J’ai une préférence pour les semaines où les participants ont du plaisir ensemble, et tissent des liens d’amitié qui vont durer. Ça arrive beaucoup plus souvent qu’on pense, même lors de semaines où il y a des accrochages entre les participants. Et j’aime beaucoup la thématique « Cuisines du monde » que l’on fait depuis une couple d’années. C’est l’occasion de découvrir de nouvelles cuisines, et de nouvelles cultures.

Le candidat qui t'a fait vivre le plus d'émotion ?
                                         

Certains participants ont vécu des drames pendant les tournages. Certains ont eu à vivre avec le décès de proches, d’autres ont appris de très mauvaises nouvelles. Alors quand ça arrive et que les participants décident de poursuivre l’aventure, ça me touche beaucoup. J’ai aussi une pensée pour Fernando, mon ex-beau père qui a participé à l’émission, il y a quelques années. Je n’étais pas au courant de sa participation, mais quand je l’ai su, je me suis arrangé avec la réalisatrice pour qu’on ait un échange pendant sa préparation. Lorsque j’étais très jeune, Fernando m’avait fait découvrir la gastronomie et le vin, et il avait été un des premiers à m’encourager à faire le métier que je fais maintenant. Je tenais à le remercier en ondes. Fernando avait ensuite été choisi par le public pour revenir l’année suivante, mais il a dû décliner pour des raisons de santé. Il est décédé l’an dernier.

Le candidat que le public a été jugé trop sévèrement selon toi ?

Je trouve que les notes que se donnent les participants entre eux sont assez justes et représentatives de ce qui arrive. Il ne faut pas oublier qu’ils sont les seuls à réellement pouvoir juger des plats et du service. Mais si on parle des réseaux sociaux, je trouve que tous les participants sont jugés trop sévèrement. Je déplore souvent le ton des commentaires sur Facebook et Twitter, et je continuerai de le faire.

Quel a été le plus gros accident en cuisine ?

Un participant, Frédéric, avait emprunté la maison d’un ami pour préparer son repas. Il avait aussi beaucoup bu lors de sa soirée. Au point d’oublier une friteuse allumée sous les armoires de cuisine, qui ont fondu.

Le moment qui t'a fait décrocher tellement tu riais ?
                                    

Il y en a eu beaucoup. Je me souviens entre autres de Éric, un participant de la première année qui était convaincu qu’il était un grand cuisinier. Il avait même préparé son repas avec une chemise de chef, brodée à son nom. Mais plus sa préparation avançait, plus les gaffes se multipliaient, et plus on se rendait compte que son repas allait être très ordinaire (il a eu une note de 15). Mention spéciale à Mélanie qui a reçu sur une patinoire intérieure, et qui voulait saouler ses invités pour remporter la victoire. Elle s’est finalement saoulée elle-même et a été incapable de faire son dessert.

Est-ce qu'ils ont déjà eu des plaintes de voisin pendant un tournage ?

6 questions à André Ducharme

À Repentigny, il y a trois ans, un participant avait raté son souper et s’était présenté au souper suivant avec une cagoule sur la tête, afin de montrer qu’il avait honte de sa performance. Voyant ça, un voisin a appelé la police, croyant à une invasion de domicile. Résultat, une descente de police en plein souper. Tout le monde a dû sortir de la maison les mains sur la tête. On a d’ailleurs vu les images pendant l’émission.

André Ducharme
Un souper presque parfait

Articles connexes